Essai de l’Africa twin DCT en duo

Donc 3ème essai de l’Africa Twin DCT mais cette fois-ci accompagné de ma passagère pour un essai duo longue durée.

Tout d’abord merci à la concession BPM à Péronas dans l’Ain qui a accepté de nous prêter la moto de 11h30 à 16h00 et nous fait le plein avant que nous ne partions !. Pour ceux qui sont dans les environs je recommande !

Accès à bord :
Donc tout d’abord nous installons nos affaires dans le top-case Honda, il contient tout juste mon fourre tout photo (petit le fourre-tout pour un Sony Nex6 ) et le sac de Jo. Le top-case est haut, étroit et la fermeture est mal foutu.

Donc j’enjambe la moto dont la selle est réglée en position basse, la redresse sans replier la latérale et ma femme monte à son tour, mais son pied tape dans le top-case trop haut, vraiment pas une réussite cet accessoire ! Il est clair que, en cas d’achat, il ne fera pas partie du lot !

La place n’est pas comptée et chacun peut se déplacer sur la selle sans gêner l’autre, les poignées de maintien passager sont efficaces selon Jo, y compris avec les gros gants d’hiver.

Nos pieds ne se marchent pas dessus comme il nous arrivent parfois sur la NC700X. Mais , par contre, le talon de mon pied droit bute de suite dans la protection de l’échappement, je ne peux pas bouger de position sur l’arrière, impossible par exemple de mettre juste l’avant du pied sur les repose-pieds. A la longue cela pose problème le pied est obligé de rester toujours dans la même position !

Circulation en ville :
Bref, tout le monde est à bord, les ceintures sont bouclées, les tablettes relevées on peut donc décoller pour une petite centaine de kilomètrès le long des rives de L’Ain.

Le temps était plutôt frisquet ce matin un petit 5°c dans mon jardin vers 10h00 ! Mais le soleil a fait son apparition assez vite. Premier tours de roues en ville pour sortir de Bourg-en-Bresse et voir ce que cela donne à deux sur la moto, bien équilibrée elle accepte de rouler au pas en mode D ou S1 indifféremment sans que le moteur ne cogne de trop. Le freinage est efficace et progressif en ville même au pied pour ralentir, il ne bloque pas les roues d’un coup comme vu sur certaines autres motos.

Sur la route :
On sort de la ville et place aux routes de campagnes bien agréables par ici, je me mets en mode S1 et la moto reprend de manière efficace en sortie de virage ! Utilisant depuis deux ans une NC700X DCT je peux comparer les deux boites à 4 ans d’écart, le mode D passe, comme sur la NC , les vitesses très rapidement, mais sans faire cogner le moteur cela devient moins gênant que sur la NC ou l’on sent le moteur peiner en restant dans le bas du compte-tour !


Le mode S1 me semble passer les vitesses un peu plus rapidement que sur ma NC, sur route à 90km/h le mode S1 a passé la 6ème, cela ne m’arrive jamais sur la NC. Je dirais que le S1 est le le mode S un peu abaissée vers le mode D.

Le mode S2 est plus proche de ce que je connais sur la NC700, en fait le S2 est équivalent au S classique, quant au S3 mode totalement inutile sur nos petites routes ou alors pour faire hurler le moteur dans les tours j’ai l’impression qu’il ne passerait jamais en 4. Du coup je suis resté en S2 comme sur ma NC700.

Protection :
La bonne surprise de cet essai et la qualité de la protection globale de la moto, pour ma part je n’ai pas ressenti le froid sur les jambes et j’en conclus que les déflecteurs optionnels ne seront pas indispensables contrairement à la NC700. Ma femme a aussi été surprise de la bonne protection du passager pas ressenti de froid et pourtant le froid elle n’aime pas !!!

La bulle protège correctement, visière relevée le vent arrive sur les yeux (je mesure 1m83 mais un buste assez long), je pense, en cas d’achat, mettre juste un déflecteur style MRA et cela devrait faire l’affaire !

Les protèges mains sont très efficaces, j’avais mis mes gants d’hiver mais quand même aucun problème pour les doigts et la main pas de sensation de vent ou de froid !. La moto n’avait pas les poignées chauffantes !

Conduite :
Bon déjà il faut être clair je conduis une moto je ne la pilote pas donc les aficionados de chronos et autres frottage de cale pied ou usure de la bande de peur sur les pneus je ne vous serais d’aucune utilité, de plus nous étions deux sur la moto (comme dans 80 % des cas en ce qui nous concerne) et donc les performances n’étaient pas (et ne sont jamais) à l’ordre du jour, notre style est plutôt balade cool pour admirer le paysage ! Nous ne faisons aussi que de la route pas de off-road, évidemment pas en duo, et jamais en solo non plus.

Ceci étant dit la conduite de la moto est intuitive, elle se place dans les virages sans y penser elle peut se contrôler au guidon plus facilement qu’avec les repose-pieds, ceux-ci étant assez avancés, il est difficile de reporter son poids dessus en restant assis !

C’est la première moto que je conduis ayant une roue de 21″ à l’avant, j’ai constaté une meilleure stabilité une fois mise sur l’angle que sur ma NC aux roues de 17″. sinon au rythme auquel je roule la moto va bien, le mode S2 lui convient parfaitement dans cette usage cool.

Confort :
Le confort des suspensions est très bon, je ne sais pas comment elles étaient réglées au départ et nous n’y avons pas touchées en route, mais telles quelles elles nous ont donné satisfaction. Elles absorbent les dos d’ânes de manière souple, un cran en dessous quand même de celles de la Caponord que j’avais essayé récemment.

Par contre j’ai trouvé la selle dure au bout d’une heure de route elle se rappelle à votre bon souvenir, ma femme n’a pas fait de commentaire à ce sujet.

Conclusion :
Bon on n’a pas signé
Ma femme n’a pas trop aimé le look de la moto et en plus le choix des couleurs est assez restreint entre les couleurs flashies qui ne nous plaisent pas, le noir mat qui doit se salir rien qu’en la regardant et le gris tristounet on aurait eu du mal à trouver notre bonheur.

De plus il faut rajouter un billet de 10 000€ minimum à la reprise de notre NC sans compter les accessoires en plus comme support valises et top-case !

Enfin au bout des plus de 2h de route le bruit du pot je n’en pouvais plus, il ne me convient vraiment pas je le trouve trop agressif et trop présent dans les graves le bruit m’a fatigué et je ne me vois conduire cette moto avec ce pot durant plusieurs jours comme on le fait habituellement en nC700. Et pourtant les casques Schuberth C3 sont réputé pour être correctement insonorisés !

Voilà c’est fait !

Essai de l’Africa Twin (2ème essai)

Hé oui donc, en revenant d’essayer la NC750X DCT modèle 2016, et en faisant part à Guillaume de mon ressenti d’avoir eu l’impression d’essayer la mienne et donc de mon peu d’enthousiasme, non aps du à la mauvaise qualité de la NC750 de 2016 mais on peut d’écart constaté par rapport à un nouvel investissement qui en m’apporterait de fait que peu de choses en plus !
Il admet volontiers que la différence est homéopathique !

Je lui fais part alors que j’envisage d’attendre un an pour voir ce que Honda va nous proposer en modèle DCT une New CBF100 ou New Deauville, il me dit alors qu’Honda France leur a annoncé que les CBF1000 et Deauville seraient retirées du catalogue en 2017 sans avoir d’autres modèles leurs successeurs devant arriver plutôt début 2018 !
Certes comme tout bon commercial il a tendance a mettre en avant ses produits disponibles immédiatement plutôt que laisser un client sur une future vente problématique.
Néanmoins cela est aussi plausible alors je me dit tiens si je ré essayer l’Africa Twin sur mon nouveau petit tracé plus en adéquation avec la moto que celui parcouru la dernière fois, il y même quelques petits chemins de terre à prendre éventuellement !

Donc c’est toujours la même celle que Guillaume à ramener d’Espagne à mi janvier la BBR


Et normal en phare
[

Donc en selle, elle est plus haute c’est vrai je dois lever la jambe plus haut que sur la NC et je me dis qu’avec des valises ce sera pas très simple ! Le concessionnaire à fait installer l’option sélecteur au pied pour permettre à ceux réticent à la boite DCT de s’y habituer mais, pour moi, sortir de la NC il ne m’est d’aucune utilité je n’ai même pas le réflexe de m’en servir sauf au départ pour voir.

Le compteur est complet assez visible mais il n’y avait pas trop de soleil pour permettre d’en tirer une conclusion définitive, il s’inspire de la technologie que j’avais vu sur la Crossrunner et sur cette moto elle m’avait bluffé par son efficacité, donc je lui accorde le bénéfice du doute

Bon allons-y, bien évidemment nous sommes dans un autre monde, là je ne peux pas dire que je me retrouve comme sur ma NC, 1000cm3, 95cv, des suspensions de vrai trail, réglables dans tous les sens fourche et amortisseur et une molette pour la précharge d’accès facile pas à s’écorcher les mains cette fois-ci !

Les suspensions sont très efficaces en terme de confort et de tenue de route, au regard de mes capacités à amener la moto, elle gomment les défauts de la route et notamment passent les « gendarmes couchés » sans faire tressauter la moto et tout son équipage !

Sur ce nouveau tracé j’ai pu vérifier sa capacité à pouvoir prendre les virages, les enchaînements sans inertie ni tendance à embarquer, la selle participe aussi au confort général, sur la NC j’avais ressenti au plus profond de moi-même le retour à une selle Honda comparée à une selle JM Briand, ici rien de tel moelleux et fermeté à confirmer sur une durée plus longue malgré tout !

J’ai essayé les différents mode de la boite DCT
Le mode D :
Avec ce moteur plus puissant il est plus agréable à utiliser que sur la NC le moteur cogne moins, on « souffre » moins à rester en D que sur la NC, le mode S1 laisse les rapports passer un peu plus haut, la position de la poignée des gaz et la vitesse à laquelle on la tourne influent aussi sur le passage des rapports. Les modes suivants S2 et S3 mettant un cran supplémentaire à ce principe sur petites routes le S3 est peu exploitable car on reste dans les tours et vu le bruit du pot cela devient franchement désagréable au bout d’un moment mais assez rapidement en ce qui me concerne !
]

Mais les reprises en S1, 2 ou 3 sont très franches et sans brusquerie cela me convient parfaitement !

Je me suis bien accommodé du S2, mais le D trouve tout son intérêt avec le moteur de l’AT, je pense que c’est celui que j’utiliserais si je devais m’en servir quotidiennement même sur les routes du Beaujolais.

Je n’ai pas essayé le mode manuel.

Le freinage m’a étonné en (très) bien ! L’Africa n’a pas de freinage combiné j’ai relu la notice et pourtant le freinage du seul frein arrière est efficace et assoit la machine en entrée de virage, il est plus efficace seul que le freinage combiné de ma NC700 et si en plus on prend le levier en main alors là freinage garanti mais la machine reste en ligne, pas de basculement sur l’avant en virage elle ne se relève pas et ne bloque pas la direction ! Très bon travail sur ce point là !

La position est plus assise sur une chaise que la NC, les jambes moins pliées et les repose-pieds plus bas et en avant que sur la mienne, seul petit bémol à l’arrêt ils tapent dans les mollets et obligent à écarter les jambes plus que nécessaires par rapport à la hauteur de selle !

Position debout très facile à prendre, et en plus avec la boite DCT pas à se soucier du passage des vitesses. J’ai pris un chemin de campagne terreux et avec des flaques d’eau par endroit je ne me suis même pas fait peur y compris au moment du demi tour arrivé au bout du chemin, la moto braque mieux que ma NC et elle est plus rassurante dans cet exercice.

Bref j’ai été plus emballé que la dernière fois, le parcours choisi plus adapté à la moto sans doute, le passage sur la NC qui m’avait laissé un peu dubitatif en tout cas j’ai apprécié . Le seul point qui me gêne un peu sont les pneus avec chambre ! Autre point qui me pose problème le son !

Je le trouve trop fort et trop présent cela peu incommoder sur long trajet !

Au retour on a causé gros sous et essai en couple.
Il me propose de ma la laisser 1 ou 2 heures avec ma passagère préférée pour se faire vraiment une idée de la moto.

On attend la météo adéquate pour prendre rdv maintenant !

L’essai en duo à lire

Essai de l’Africa Twin 2016

Le temps c’est mis au beau vers midi sur la Bresse et le Beaujolais, météo idéale pour aller essayer la nouvelle Honda, l’Africa Twin 2016 CRF1000L de son petit nom.

Donc en route vers la concession de Péronas ou j’arrive vers 15h10 pour voir un jeune couple de 55 ans partir pour un essai de la dite moto.

Damned !!!

Bon on va donc patienter une courte demi-heure juste le temps de voir deux autres candidats à l’essai arrivés hé ho prem’s hein !!!

Visiblement il ya de la demande pour l’essayer cette moto même certains se renseignent pour savoir si elle est en location, la concession étant aussi agrée Go Rent.

Bon les jeunots rentrent et madame a du mal a descendre les repose pieds passagers sont assez hauts et compliquent la manœuvre, Ha oui à prendre en compte vu mon utilisation en duo.

Guillaume le concessionnaire me donnent les clés en disant j’ai pas besoin de vous expliquer comment elle marche, elle est équipée de la nouvelle boite DCT, ou le mode S a 3 sous-mode 1,2 et 3 (étonnant non?), Je découvrirais en roulant que l’on ne peut pas changer les sous modes S en roulant il faut être à l’arrêt et pousser le sélecteur mode S quelques secondes pour que les sous modes s’affichent. Si on actionne le sélecteur en roulant on passe de D à S comme sur les DCT actuelles.

Bon reprenons dans l’ordre, tout d’abord j’ai du batailler avec le top case pour l’ouvrir et y mettre mon fourre-tout photos, il est pas bien grand et pas très pratique, un Top Case Givi, ou similaire,sera bien meilleur à mon avis. Tout comme les valises la valise droite, celle du côté de échappement est ridiculement étroite elle remplacerait éventuellement le coffre de la NC mais pas beaucoup plus !

Allez on roule !

Le Bruit :

Contact démarreur hou la le pot fait vraiment du bruit un bruit grave mais comme un pot qui pétarade j’aime pas trop la sonorité et en roulant ce sera pire il « pète » à chaque décélération et accélération autant dire tout le temps et il est vraiment bruyant ! Je pense que sur longue étape il me fatiguera rapidement !

Le Confort :

Sur celle-ci la selle était en position haute, on peut la rabaisser et pour moi c’est ce que je ferais si je devais en acheter une.

La j’ai bien les deux pieds qui touchent le sol

Du côté droit il y a le carter de la boite DCT plus proéminent qui oblige à écarter plus les pieds, mais moins que sur les anciens modèles de DCT. Par contre les reposes pieds pilote tapent en plein dans le mollet et obligent à écarter les jambes plus que nécessaire.

Les suspensions sont très bonnes elles absorbent les dos d’ânes sans secousse et sans retransmettre de chocs à la moto, elles sont un peu en dessous de celles de la Caponord 1200 que j’avais essayées mais très proches quand même. Pas de phénomènes de cheval à bascule au freinage ou l’accélération. Las jambes me semblent à l’équerre plus en position chaise que sur la NC un peu comme je l’avais ressenti lors de mes essais sur la Crostourer. Très facile pour se mettre debout.

Elles sont réglables en tous sens

La selle est correcte mais on ne peut pas en conclure grand-chose en 1/2 heure et seul.

Les Freins

Les freins sont vraiment efficaces aussi bien l’arrière seul que l’avant.

J’ai essayé le frein arrière seul comme je l’utilise sur ma NC au freinage couplé, hé bien j’ai été très surpris de l’efficacité comme si il était couplé c’est beaucoup plus qu’un simple ralentisseur.

Alors quand on utilise les deux on est content qu’il y ait l’ABS ! J’ai déclenché l’ABS et c’est bien la première fois que cela m’arrive sur une moto !

Particularité du modèle DCT le frein à main.

Il fonctionne différemment de sur les NC et CT, il faut les deux mains pour le serrer et une seule pour le desserrer. Et il faut avoir de très grands doigts ce qui n’est pas mon cas il m’a fallu mes deux mains pour serrer la poignée et maintenir ouvert le loquet de blocage. Par contre pour l’enlever juste à presser la poignée et tout relâcher. C’est un fonctionnement qui me semble plus normal que celui de la NC

Le Tableau de Bord

Très complet il y a toutes les indications nécessaires et il se règle avec le commodo gauche.

Lisible, il utilise la même technologie que celle de la Crossrunner que j’avais trouvé épatant !

L’Eclairage

En code l’AT n’a qu’un seul phare d’allumé

En plein phare le deuxième s’allume mais le code reste allumé lui aussi

En roulant cela lui donne un regard borgne pas très esthétique, sur la crossruner les deux phares fonctionnent de concert ils auraient pu faire la même chose sur l’Africa Twin ?

A signaler aussi les clignos sont toujours allumés ils servent de feux de signalisation permanents ! Je ne sais pas s’ils sont à retour automatique comme sur le Crossrunner ?

Le Moteur

1000 cm³ 95ch il est bien présent et très réactif, je me suis fait surprendre à la sortie d’un virage en remettant les gazs la moto est partie vite le contrôle de traction était pourtant enclenché.

Mais il a de l’allonge et tracte bien, il permet aussi de rouler en mode D de manière beaucoup plus cool que sur la NC ou les pistons cognent du au sous-régime de ce mode de la boite DCT.

Un moteur Honda

La tenue de route

La aussi rien à dire, la moto se fait très légère même à l’arrêt et et bien stable sur sa latérale. On prend les courbes sans appréhension et je n’ai pas été dépaysé par la roue de 21 à l’avant !

Ma conclusion :

Malgré ses qualités évidentes ce n’est pas une moto pour moi, trop typé tout terrain avec les conséquences sur la bagagerie et l’accès du passager à la selle arrière. Le moteur est bien mais je n’ai pas été conquis ni surpris par rapport a ma NC.

J’avais beaucoup plus apprécié celui de la Crosrrunner par exemple ou de la CT pour prendre un modèle DCT.

Par contre le freinage ma doué quel efficacité là rien à voir avec la NC c’est sur !

Voilà c’est tout pour aujourd’hui !

Cela méritait d’y revenir pour un 2ème essai