Essai de la Honda DN-01

Il pleuvait pas, et le temps gris semblait devoir se maintenir, 8/10°, allez hop je file chez Aumiot à Limas pour en avoir le cœur net la Honda DN-01 est-elle une moto pour moi.

Je m’équipe en motard, bottes, pantalon, veste et casque dans la voiture et en route. Oui j’y suis allé en BAR me disant que cela suffirait bien comme ça que je me gèle durant une petite heure sans en rajouter en plus!!

J’arrive chez Aumiot
-Bonjour m’sieur est-ce que la Honada DN01 est toujours en vente?
-Oui (tout en répondant au téléphone)
-Pardon de vous déranger on peut l’essayer
-Oui (le téléphone toujours collé à l’oreille)
-Ha je suis bien content c’est possible?
-Oui c’est possible

Bon applaudissez le c’est possible!!!  :Délire:

Bref j’attends le monsieur raccroche et me demande c’est pourquoi??

Bref après un moment de flou, il me dit je vous la sort (la moto) et je vous la regonfle (toujours la moto hein!).

Et voilà il la met sur la béquille (la moto toujours)


Elle a de la gueule je trouve moi;

Bien il m’explique un peu le maniement de la boite auto en précisant de bien me mettre au Neutre en m’arrêtant, car sinon la latérale fait caler la moto et la batteries est faiblarde je risque de en aps pouvoir repartir. Gloups!!

Donc fastoche tu appui sur le bouton N jusqu’à ce que le voyant vert N s’allume et là tu peux déplier la latérale sans risque!

ha oui les marche-pieds (c’est pas des repose-pieds à cette dimension là).

 

Remarque : ils ne  gênent pas quand tu poses les pieds par terre ils ne viennent pas cogner dans les tibias!!  :Yeah:

J’enjambe la moto, et là pas besoin d’avoir fait petit rat à l’opéra tu passe la jambe à l’aise sans frotter la selle arrière!
Assis très confortablement les jambes très repliées, tu maitrises le poids sans problème.

Un coup de pouce le moteur s’anime, enfin je crois, pas de vibration, un bruit quais inaudible, hummm sympa j’aime cette discrétion, cela fait une moyenne avec le look de la bête!

Ha zut oui les reposes machins sont loin devant, en démarrant j’ai posé le pied par terre, heureusement à faible allure.

Moto très équilibrée à très faible vitesse, elle n’embarque pas du tout même en étant quasi à l’arrêt et en jouant du guidon pour ne pas poser les pieds par terre au rond point en attendant de s’insérer dans la circulation.

Bon faut y aller gars, je vérifie que je suis bien sur D et j’ouvre les gaz, la bête avance sans à coups, souple confortable, ha oui les machins à pieds, ben faut s’y habituer je cherche la position pendant un petit temps d’adaptation! 800m quoi et ensuite ça roule!

Honnêtement je n’ai pas était très gêné par la position des pieds, moins que sur l’integra va comprendre Charles!
Mais c’est une position qui n’est pas naturel et j’étais plus crispé des cuisses, cette crispation n’a pas totalement disparue au  bout de l’heure.


Le compteur est très loin enfoncé dans la bulle lisible mais je me demande ce que cela donnerait avec grand soleil?


Les rétros sont comme ceux des BMX ils rétrovisent par en dessous les guidons, mais ils sont vraiment très très très efficaces, ce sont les plus efficaces que j’ai eu à ce jour!

Algo essai l'Aprilia Norge

Donc j’étais à Brignais (voir essai de la Mana 850) chez Nomade 69 pour essayer une Aprilia Mana, une occasion. Ils étaient en train de changer les pneus (le futur proprio aura 2 pneus neufs!), j’ai pensé est un essai d’une Norge est-ce possible?

-Mais oui monsieur je vais la chercher de suite!!

Voilà la bête

D’habitude je n’aime pas trop le blanc je trouve que cela affadit les lignes mais là avec le noir ici et là pas trop mal!

Allez en route!

Positions et confort :
La mis en place est d’une facilité déconcertante la moto est basse on l’enjambe sans effort sans que le pied traîne de trop sur la selle arrière ou n’accroche la valise en place!

Selle confortable, pieds bien à plat par terre.

Rien à dire …….à l’arrêt mais dès qu’on roule, comment dire j’avais l’impression d’avoir les genoux à la hauteur des oreilles jambes très mais très pliées!! Il est clair que je ne ferais pas 200km comme ça dommage pour une GT!

De plus à chaque arrêt mon tibia tape dans le carénage avant assez désagréable!

Point positif on ne ressent absolument pas le poids en manœuvre à l’arrêt!

]Moteur et boite :

Sans doute le point fort de la moto son moteur, déjà au démarrage le balancement de droite à gauche surprend ensuite il disparait mais la première fois tu te demandes quelle bêtises tu as faite!

D’abord se (re)faire à une boite méca  ha M***e oui faut débrayer quand on s’arrête ha oui faut relever le sélecteur pour changer de rapport M***e c’est archaïque  :Délire: !!

Bon après 200m je m’y fais (un peu) bonnes accélérations (compte tenu du liue et de la circulation), souplesse humm pas trop sa tasse de thé à la Norge les bas régimes en 5éme!

Pas d’indicateur de rapport engagé au tableau de bord donc je redémarre en seconde et j’ai manqué de caler et me foutre par terre à un rond-point! C’est quand même mieux une boite auto!!

Freins:
J’ai pas eu l’occasion de faire des freinages de trappeur donc pas d’avis ni de commentaires sur ce point!


Bref je suis rentré à la concession pas très emballé et un peu déçu je me faisais une autre idée de cette moto!

Mais pour vous quand même le bruit de la Norge!!

Algo essai la Honda CBF1000F

Hé bien voilà nous nous étions donné rendez-vous à Dardilly au café B51 (enfin je crois que c’est son nom) les habitués rectifieront !

Alain (Algo), Raymond (Ray69) et Fabrice (Fab0568) de gauche à droite.
Après un épisode inondation que nous a joué le serveur en servant le café, renversant.

Puis nous avons parlé motos bien sur et NC en particulier, résultat mes comparses m’ont assuré que ma moto ne fuyait pas, que je pouvais enlever les pampers sans problème.

Puis nous avons dessiné de faire un peu le tour des mobs exposés et notamment le stand Honda

Et je suis tombé en arrêt devant celle-ci.

Merci Fabrice pour la photo.
Une CBF 1000 F toute équipée rouge splendide, une chose une autre on cause avec le vendeur, et puis de fil en aiguille ile me propose d’évaluer ma NC et ensuite d’en reparler.

Il amène la NC dans l’atelier et un mécano l’ausculte !!

Impeccable je vais avoir un diagnostic mécanique gratuit de ma moto ! Résultat, état Nickel et il m’en propose 4200€

Ouais mais faut d’abord que je vois si la moto me convient hein !! Qu’a cela ne tienne en voilà une d’essai, rouge aussi allez c’est parti pour ¾h d’essai avec mes acolytes pas du tout anonymes !

Raymond ouvre la route pour nous mener vers un endroit ou ça tournicote un peu.

Et quelques photos de l’équipe au complet

La vedette de la journée bien sur

CBF1000f Rouge



Le tableau de bord


Le Mp 3 blanc de Raymond qui envoie bien dans les virolos c’est sur !!


La NC750 de Fabrice !

Alors qu’en pensez ?

Moto très agile, position un peu plus en appui sur les poignets que la NC mais sans excès, guidon plus étroit et compter plus complet et très lisible !

Rétros absolument inefficaces malgré l’essai de plusieurs réglages je ne voyais rien derrière moi, je ne distinguais pas Raymond ou Fabrice quand il me suivait ! Ecarteur INDISPENSABLE

Le moteur chauffe et pas mal même pour 3/4h sans excès (vous me connaissez le poireau de service) hé bien mon jean était très chaud même en roulant je sentais la chaleur sur les cuisses !

Bulle standard trop basse pour mon 1m83 le vent relatif m’arrive milieu du visage, mais sans secousse et sans bruit de vent : A ce sujet l’aérodynamique du carénage et de la bulle est assez efficace car au ralenti ma visière c’est embuée alors que sur la NC cela ne m’arrive jamais, cela veut dire que le flux d’air n’atteint pas l’aération du casque avec suffisamment de force pour désembuer la visière ! Donc un paradoxe apparent bulle qui protège pas le haut du visage et aération difficile du bas du casque !

Monter sur cette moto est très facile même Raymond y est arrivé c’est dire, selle basse et étroite on a les deux pieds par terre jambes fléchies. Relever la moto de la latérale ne pose aucun problème, latérale très efficace par ailleurs , très bien placée, on l’attrape du premier coup sans regarder et positionnant  parfaitement la moto ni trop ni pas assez inclinée on peut envisager les stops impromptus sans trop de galère même sur léger dévers montant côté gauche ! La centrale (de série) est parfait du premier coup sans effort alors que sur la NC faut y aller franco sans hésiter.

Le moteur ben c’est un 1000cm3, il a de l’allonge et du répondant mais je ne  peux pas en dire plus car sur l’essai pas eu l’occasion de mettre du gros gaz ( si tentait que j’en mette un jour) en fait je ne suis jamais monté au-delà de 4 000t/mn (quand je regardais le compte-tour omniprésent au milieu du tableau de bord)
.

La boite de vitesse c’était ma plus grosse interrogation en sortant de la NC DCT, à part le fait qu’au premier feu j’ai calé, hé oui sur ces motos là monsieur faut débrayer, faut débrayer monsieur ! Les vitesses passent sans problème, mais pas d’indicateur de rapport engagé et là tu sais plus si tu es en 3 ou en 2 pour aborder le rond-point ou cette épingle alors tu descends tout et tu te retrouves en 1ère alors que tu aurais pu rester en 3 si tu l’avais su avant !
J’ai essayé de rester en 6ème même pour passer un rond-point et repartir hé bien si tu n’es pas coupé dans ton élan la moto l’accepte et repart sans cogner !

Le châssis en alu est rigide et la moto est très docile à tes impulsions, au guidon ou avec appui sur les repose-pieds, aucune inertie ni temps mort de la moto elle a accepté les changement d’angle sans se désunir. Mais ramenons ça à mon échelle, rien qui a frotté dans les virages je vous rassure !!

Les freins doivent être couplés sur cette moto (faudra que je vérifie ça) le frein arrière est efficace et pose bien la moto pour l’entrée en virage, les freins avant ne bloquent pas la direction et si tu mets les deux elle freine très bien. Je n’ai pas essayé le freinage de trappeur, comme dans mes rétros je ne voyais pas qui était derrière moi j’ai évité de surprendre Raymond ou Fabrice qui me suivait !

En résumé moto très agréable, maniable, moteur qui a du peps sans être trop caractériel, freinage efficace, confort de la selle pas trop mal (à voir pour le passager car sa selle me semble bien trop inclinée vers l’avant!). Protection avec une bulle plus haute (pour mon 1m83) doit être au top mais tu dois avoir chaud car  plus de circulation d’air derrière la bulle et l’air chaud monte à travers l’ouverture de la colonne de direction et le moteur cuit tes cuisses en moins d’1/4h.

Voilà mes impressions après cet essai

Et en reprenant la NC, démarrage, et coup de pied sur le sélecteur pour passer la 1ère en serrant la poignée d’embrayage, Ha P****n! M***e ou ils les ont mis!! ha oui c’est vrai boite DCT!!

Essai de l'Aprilia Mana 850 GT

Bon hé bien cet aprés midi je me suis fait une sortie essai, la Mana et la Norge chez Nomade 69 à Brignais!

Pour la Mana j’ai beaucoup aimé la moto.

Donc allons-y pour MES sensations sachant que je suis le poireau attitré du forum donc les performances pures ne sont pas mes critères de choix.

Tout d’abord l’esthétique:
Tous les goûts sont dans la nature dit-on mais j’avoue que le look ne me déplait pas du tout!

Les aspects pratiques:
Le coffre avant est plus petit que celui de la NC le Schuberth ne devrait pas rentrer, j’avoue que je n’ai pas eu l’idée de le tester!! Quelle buse.
Il s’ouvre avec une gâchette au commodo gauche contact mis, et il s’ouvre dans le bon sens de l’arrière vers l’avant
pas besoin de couper le moteur pour l’ouvrir.

Cela permet de sortir un boitier photo sans avoir besoin de descendre de la moto, contrairement à la Honda ou en selle le coffre ouvert vers toi t’empêche d’y accéder!

Donc utilisable sur autoroute pour mettre son ticket de péage, chose impossible sur la NC car inaccessible ensuite!


Le coffre est éclairé et possède d’origine une prise 12 volts située en retrait donc un allume cigare ne viendra pas empiéter sur le volume utile.

Freins:
Double disque avant ABS freins radiaux Brembo le frein avant est très efficace ( pour un poireau comme moi s’entend). L’arrière un ralentisseur pour les entrées de virage, d’ailleurs je me suis fait avoir 2, 3 fois en sortant de la NC700 (freinage couplé) en freinant que de l’arrière et étant surpris de la faiblesse du ralentissement!
Sur une petite route j’ai pu essayer freinage fort hé bien ca freine fort rien à dire et la sensation au levier droit est direct plus que la NC.

Les suspensions:
L’amortisseur arrière est situé comme sur les ER6 sur le côté de la moto, réglage en contrainte et détente avec une molette accessible facilement! Le réglage de la moto que j’ai essayé m’a convenu en solo, j’ai pris des “drailles” mal entretenues et elle a encaissé sans broncher trous et bosses sans se désunir ni balader la moto sur la route, elle garde sa trajectoire sans bouger.

La selle et la position du pilote :
Sur la selle rien à dire en si peu de temps on en peut pas en déduire grand chose sauf qu’elle n’est pas en bois!
La position est un petit peu plus basculé sur l’avant ( mais rien d’un roadster non plus)que la NC et bien j’ai apprécié car dans les virages j’ai mieux ressenti la direction!

Repose pieds placés bas les jambes peu pliées, la position me semble peu fatigante, a voir sur longue durée, mais ce que j’en ai lu par ailleurs semble confirmer mon impression!

La boite:
En fait la boite est un variateur réglé électroniquement un peu comme sur le BB650.
Elle a 3 positions (2 sur la NC) Rain, Tourist, Sport.

Je m’attendais à trouver le point faible là par rapport à la DCT Honda trés aboutie!

Au démarrage effectivement c’est plus mou, quelque soit la positon choisie, mais sur 10m car ensuite elle envoie pas mal.

Position tourist
Donc démarrage un peu lent (le temps sans doute que l’embrayage colle) ensuite l’accélération est progressive continue et c’est moi qui ai relâché la main j’arrivais vraiment trop vite dans les ronds-points!

J’ai pris une petite route de campagne qui montait raide en serpentant serré avec une ou deux épingles!

Hé bien la moto grimpe sans faiblir sur des pentes ou avec la NC j’aurais du rentrer une ou deux vitesses!

Position sport
Alors là on change de registre, le moteur monte dans les tours et y reste tant que tu relâches pas accélérateur gaffe tu peux lever la roue avant! Je suis arrivé comme une balle sur les petits virages resserrés maman hé bien tu coupes l’accélération et le frein moteur ralenti la moto comme si tu vais rétrogradé mais a la sortie du virage tu es de nouveau catapulté en avant!

Un vrai régal j’aurais bien aimé la tester dans mes routes Beaujolaises pour voir vraiment mais là routes très étroites que je ne connaissais pas alors!

Le moteur :
Hé bien y a pas phot avec la NC il répond vite et fort et j’ai eu l’impression qu’il n’y avait pas de limite (pas de compte-tour sur la Mana).
Il est difficile de juger du moteur sans la transmission qui lui est accolé mais là le mariage est vivant et réactif!

J’ai aimé cette moto le plaisir de l’automatisme lie à un moteur qui réagit vite et sans inertie!

Après la NC pourquoi pas!

Pour finir le bruit de la Mana

 

J’ai eu la chance de trouver une Mana d’occasion a essayer,
Une première main l’ancien propriétaire ayant des problèmes de jambes ne pouvait plus l’enfourcher il c’est pris un MP3 500

Prise en main des Yamaha Super Ténéré et MT-09 Tracer

Bon déjà vous n’aurez pas de photos je n’avais pas pris mon boitier sachant qu’en essai on a rarement un top case a dispo pour ranger le matériel. J’avais donc opté pour le téléphone, sauf que en arrivant batterie à plat pas de photos :colère: :Pleurs:

Dimanche nous avons mangé chez Martine et Laurent pour parler de la Corse et de notre périple de septembre !

En parlant de la corse Laurent nous disait qu’il avait été surpris par le quasi monopole des GS 1200 sur les routes corses !! En rentrant il a voulu essayer et aussi voir chez yam la Super Ténéré ! Il vous en dira sans doute plus lui-même mais pour faire court la BM ne les a pas enthousiasmés par contre ils sont tombés tous les deux sous le charme de la Yamaha !

Donc je me suis dit, ne mourrons pas idiot allons essayer aussi la Super T. Contact pris sur le site Yamaha et seul Chalon à une Super Ténéré en démo, va pour Chalon cela me fera une ch’tite balade de 80 km aller et autant retour!

Arrivée à Chalon, accueil sympa la moto m’attendait prête, on m’explique le minimum pour l’essai et allez roule ma poule !

La moto s’enjambe facilement mais à l’arrêt je n’ai pas les deux pieds à plats. Selle très vaste et très confortable en roulant on peut changer de position sans problème.

Rétroviseurs vraiment riquiqui et pas assez écartés pour moi mais comme sur toutes les motos que j’ai eu j’ai mis des écarteurs ! Tableau de bord grand lisible complet avec indicateur de rapport engagé, sauf que quand tu débrayes l’indicateur n’indique rien seul un trait horizontal s’affiche, il faut relâcher l’embrayage pour savoir à sur quel rapport tu es !!!! Bizarre ! Évidemment c’est à l’arrêt lors des redémarrages que l’IRE est pratique pour ne pas démarrer en 2 par exemple !! Là bernique tu ne sais pas puisqu’à l’arrêt tu es débrayé et donc tu n’as qu’un tiret horizontal dans l’IRE !!! D’où deux calages dont un à un stop ou j’ai failli mettre la moto au tapis juste eu le temps de débrayer de poser le pied au sol et j’ai eu la chance que le sol ne se dérobe pas sous ma semelle !!

Moteur qui répond très fort mais normal c’est un 1200 quand même, pour doubler en 4ème pas besoin de rétrograder tu accélères et vroumm tu passes !

Comme je suis incapable de faire la différence entre plusieurs moteur  de 100CV que j’ai essayés sur routes ouvertes, ils m’ont tous donnés satisfaction au quotidien l’un vaut l’autre !

La carrosserie qui enveloppe le réservoir protège bien, j’ai essayé de régler la bulle et je confirme ce que disent les essayeurs : j’ai pas trouvé comment la monter, vis desserrées, barrette en bas rien ne bouge !!! Pas évident du tout, faut basculer le bas pour que cela bouge et attention un côté peut descendre et pas l’autre sans que cela ne gêne le blocage!

Pour le reste les conditions de l’essai n’étaient pas idéales sur des routes droites parmi la circulation avec des traversées de village et beaucoup beaucoup de voitures !!

Mais, comment dire, je n’ai pas eu le coup de foudre, je me déplace certes vite et facilement mais sans plaisir ! Je deviens allergique au boite méca sans doute!

Comme au retour je disais au concessionnaire que j’étais pas trés emballé, il m’a proposé la Tracer ! Même tableau de bord, moto plus basse selle plus dure plus en appui sur les poignets mais rien de rédhibitoire. Par contre à chaque arrêt j’ai calé faut la maintenir dans les tours pour embrayer je l’ai rendu au bout d’1/4h!

Essai de la KTM 1050

Il faisait beau, enfin pas trop mauvais, bref il ne pleuvait pas encore !

Demain nous partons 10 jours à Paris, donc dernière occasion de rouler un peu en moto.

Ha oui je ne vous ai pas dit j’ai installé des rehausses de guidon de 25 mm sur ma moto et je me sens beaucoup mieux à la conduite de la moto ! Bref je voulais encore rouler un peu pour tester vraiment cette nouvelle disposition ! Hier avec l’ami Fabrice nous avions un peu sillonnée le pourtour des Dombes après notre visite au Dafy de Beynost et un saut vite fait voir Alain et un léger réglage de mon guidon.

Tout ça pour vous dire que je teste encore la nouvelle configuration.

En partant de chez moi je passe devant la concession Yamaha, Kawasaki et KTM, je décide d’y faire un tout au départ pour voir ce qu’il avait en veste de pluie. En arrivant devant leur porte 3 KTM Adventure bien rangées en épi la 1290, 1190 et la 1050.

Tiens je je demandais à l’essayer !! Hé bien oui c’est possible, échange de mon permis contre les clés et hop en route !

Alors ! Raconte disais le chanteur !!

Au début faut monter dessus et c’est pas gagné, selle à 850mm de haut je passe juste au-dessus et je me dis avec une paire de valises cela devrait être plus coton !!

Assis dessus première impression la selle est dure, je suis sur la pointe des deux pieds ! Contact moteur !! Bruit un peu « barouffien » pour ce qui me concerne (voir la vidéo) pas trop mon trip !

Débrayage, première en bas et calage !!! Faut pas embrayer trop sec elle aime pas ca au départ !

Allez on y va quand même, le rond-point en sortie de concession tout mollo l’Algo, poignée des gazs très souple (éléctronique) aller on roule.

Chassis très rigide tu peux mettre gaz en courbe ca bouge pas, moteur sympa et exploitable jusqu’à 6 000 t/mn. Souple pour un bi s’entend en 4éme sur un parcours que je connais bien la moto a accepté de reprendre sans rechigner, par contre les traversées de village obligé de revenir en 3 voire en 2 !

Ca tracte fort du moins c’est le sentiment que l’on a à bord, mais au retour sur la même route avec ma NC je suis passé aussi vite au même repère sauf que tu n’en as pas l’impression ! Bien sur je ne parle pas au-delà de 6000 t/mn évidemment et des vitesses admissibles sur route ouverte

Ma conclusion moto chère, haute, moteur joueur (ou donnant le sentiment de,,), boite de vitesse précise et embrayage sans accroc mais……. la gestion des vitesses m’a vite gonflé, penser à passer la vitesse a tout moment je n’en regardais plus le paysage, plus le risque de caler à chaque arrêt !

Les freins eux impériaux j’ai pas essayer un freinage de trappeur il y avait trop de circulation pour cela ! Mais le couplage m’a manqué !

Au retour à l’embranchement du rond-point une voiture a pilé devant moi j’ai du faire un stop, et là houps la moto a penché heureusement du côté ou j’avais sortie le pied juste pu me rattraper, je me suis dit chargé en duo j’étais à dame sur ce coup !

MA conclusion je n’échange pas mon baril de NC contre un de KTM, par contre ceux que cela tente KTM va faire des propositions commerciales de reprise intéressante, annonces pour la semaine qui vient !

Le diaporama<

Essai de l’Africa Twin 2016

Le temps c’est mis au beau vers midi sur la Bresse et le Beaujolais, météo idéale pour aller essayer la nouvelle Honda, l’Africa Twin 2016 CRF1000L de son petit nom.

Donc en route vers la concession de Péronas ou j’arrive vers 15h10 pour voir un jeune couple de 55 ans partir pour un essai de la dite moto.

Damned !!!

Bon on va donc patienter une courte demi-heure juste le temps de voir deux autres candidats à l’essai arrivés hé ho prem’s hein !!!

Visiblement il ya de la demande pour l’essayer cette moto même certains se renseignent pour savoir si elle est en location, la concession étant aussi agrée Go Rent.

Bon les jeunots rentrent et madame a du mal a descendre les repose pieds passagers sont assez hauts et compliquent la manœuvre, Ha oui à prendre en compte vu mon utilisation en duo.

Guillaume le concessionnaire me donnent les clés en disant j’ai pas besoin de vous expliquer comment elle marche, elle est équipée de la nouvelle boite DCT, ou le mode S a 3 sous-mode 1,2 et 3 (étonnant non?), Je découvrirais en roulant que l’on ne peut pas changer les sous modes S en roulant il faut être à l’arrêt et pousser le sélecteur mode S quelques secondes pour que les sous modes s’affichent. Si on actionne le sélecteur en roulant on passe de D à S comme sur les DCT actuelles.

Bon reprenons dans l’ordre, tout d’abord j’ai du batailler avec le top case pour l’ouvrir et y mettre mon fourre-tout photos, il est pas bien grand et pas très pratique, un Top Case Givi, ou similaire,sera bien meilleur à mon avis. Tout comme les valises la valise droite, celle du côté de échappement est ridiculement étroite elle remplacerait éventuellement le coffre de la NC mais pas beaucoup plus !

Allez on roule !

Le Bruit :

Contact démarreur hou la le pot fait vraiment du bruit un bruit grave mais comme un pot qui pétarade j’aime pas trop la sonorité et en roulant ce sera pire il « pète » à chaque décélération et accélération autant dire tout le temps et il est vraiment bruyant ! Je pense que sur longue étape il me fatiguera rapidement !

Le Confort :

Sur celle-ci la selle était en position haute, on peut la rabaisser et pour moi c’est ce que je ferais si je devais en acheter une.

La j’ai bien les deux pieds qui touchent le sol

Du côté droit il y a le carter de la boite DCT plus proéminent qui oblige à écarter plus les pieds, mais moins que sur les anciens modèles de DCT. Par contre les reposes pieds pilote tapent en plein dans le mollet et obligent à écarter les jambes plus que nécessaire.

Les suspensions sont très bonnes elles absorbent les dos d’ânes sans secousse et sans retransmettre de chocs à la moto, elles sont un peu en dessous de celles de la Caponord 1200 que j’avais essayées mais très proches quand même. Pas de phénomènes de cheval à bascule au freinage ou l’accélération. Las jambes me semblent à l’équerre plus en position chaise que sur la NC un peu comme je l’avais ressenti lors de mes essais sur la Crostourer. Très facile pour se mettre debout.

Elles sont réglables en tous sens

La selle est correcte mais on ne peut pas en conclure grand-chose en 1/2 heure et seul.

Les Freins

Les freins sont vraiment efficaces aussi bien l’arrière seul que l’avant.

J’ai essayé le frein arrière seul comme je l’utilise sur ma NC au freinage couplé, hé bien j’ai été très surpris de l’efficacité comme si il était couplé c’est beaucoup plus qu’un simple ralentisseur.

Alors quand on utilise les deux on est content qu’il y ait l’ABS ! J’ai déclenché l’ABS et c’est bien la première fois que cela m’arrive sur une moto !

Particularité du modèle DCT le frein à main.

Il fonctionne différemment de sur les NC et CT, il faut les deux mains pour le serrer et une seule pour le desserrer. Et il faut avoir de très grands doigts ce qui n’est pas mon cas il m’a fallu mes deux mains pour serrer la poignée et maintenir ouvert le loquet de blocage. Par contre pour l’enlever juste à presser la poignée et tout relâcher. C’est un fonctionnement qui me semble plus normal que celui de la NC

Le Tableau de Bord

Très complet il y a toutes les indications nécessaires et il se règle avec le commodo gauche.

Lisible, il utilise la même technologie que celle de la Crossrunner que j’avais trouvé épatant !

L’Eclairage

En code l’AT n’a qu’un seul phare d’allumé

En plein phare le deuxième s’allume mais le code reste allumé lui aussi

En roulant cela lui donne un regard borgne pas très esthétique, sur la crossruner les deux phares fonctionnent de concert ils auraient pu faire la même chose sur l’Africa Twin ?

A signaler aussi les clignos sont toujours allumés ils servent de feux de signalisation permanents ! Je ne sais pas s’ils sont à retour automatique comme sur le Crossrunner ?

Le Moteur

1000 cm³ 95ch il est bien présent et très réactif, je me suis fait surprendre à la sortie d’un virage en remettant les gazs la moto est partie vite le contrôle de traction était pourtant enclenché.

Mais il a de l’allonge et tracte bien, il permet aussi de rouler en mode D de manière beaucoup plus cool que sur la NC ou les pistons cognent du au sous-régime de ce mode de la boite DCT.

Un moteur Honda

La tenue de route

La aussi rien à dire, la moto se fait très légère même à l’arrêt et et bien stable sur sa latérale. On prend les courbes sans appréhension et je n’ai pas été dépaysé par la roue de 21 à l’avant !

Ma conclusion :

Malgré ses qualités évidentes ce n’est pas une moto pour moi, trop typé tout terrain avec les conséquences sur la bagagerie et l’accès du passager à la selle arrière. Le moteur est bien mais je n’ai pas été conquis ni surpris par rapport a ma NC.

J’avais beaucoup plus apprécié celui de la Crosrrunner par exemple ou de la CT pour prendre un modèle DCT.

Par contre le freinage ma doué quel efficacité là rien à voir avec la NC c’est sur !

Voilà c’est tout pour aujourd’hui !

Cela méritait d’y revenir pour un 2ème essai

Essai de la Caponord 1200 standard

Nous en parlions depuis quelques temps sur le forum, Aprilia faisait des promos intéressantes sur les Caponord et on trouvait des Caponord rally de 2015 à des prix attractifs.

Jim en avait essayé une et en gardait un excellent souvenir donc pourquoi pas en essayer une à mon tour ! Contact fut pris avec le concessionnaire le plus proche de chez moi Jourdain Motos à Villefranche-sur-Saône pour ce mercredi après midi.

J’arrive à la concession qui est d’accès aisé pour ceux venant du Nord comme moi je n’ai pas à traverser le centre ville et cela sera plus facile d’accéder aux petites routes qui vont bien.

Présentation de la machine.

M. Jourdain m’explique le fonctionnement de la machine en prose bien sur !

En bas à gauche l’indication du mode moteur
T = Touring
Juste à Côté l’indicateur de rapport engagé qui marque bien le neutre avec ce zéro, ce qui n’ était pas le cas sur les Yamaha MT-09 et Super T que j’avais essayé !

Au milieu l’heure, à droite l’indicateur de l’antipatinage à 3 niveaux le 1 étant le moins intrusif.
Indicateur de vitesse numérique au milieu bien sur et au dessus le compte tours en barregraphe peu lisible en roulant, c’est-à dire que tu vois la ligne s’assombrir mais tu ne peux pas lire l’indication du nombre de tours d’un simple coup d’œil, il faut garder le regard dessus et quitter la route des yeux !

Bon allez on roule !!

Le moteur fait un bruit sympa un peu trop fort pour mon goût personnel,

la béquille latérale est très courte et la moto est donc très penchée si je compare avec la NC ou les deux Honda que j’ai essayées récemment la Crosstourer et la Crossrunner. Mais aucune difficulté à la relever malgré tout et il n’y a pas à s’inquiéter de la stabilité de la moto à l’arrêt elle ne basculera pas ! Grand guidon haut placé qui aide bien à la relever et contribue à une position droite sans fatigue, les reposes pieds sont assez bas et les jambes ne sont pas beaucoup pliées. Repose pieds épais caoutchoutés, nécessaire pour le confort car le moteur vivre même au ralenti.

Mon casque juste posé sur la selle passager, moteur en marche les vibrations l’ont fait tomber !

Ha oui faut passer les vitesses si je veux (un peu) avancer !
Poignée d’embrayage réglable mais un peu dure, lors d’ascension de cols cela doit user au bout d’un moment ! Pression du pied la 1ère s’enclenche sans difficulté, la boite n’accroche pas et la vitesses est bien enclenchée, par la suite la recherche du point mort se fera facilement ce qui n’était pas le cas par exemple sur le MT-09. Je lâche l’embrayage la moto avance sans caler et sans que je n’ai besoin d’ouvrir les gaz. Mais ça cogne dur même en première le moteur broute il faut rapidement monter dans les tours pour ne plus sentir ce cognement désagréable !

Tout le long de l’essai ce sera une constante il faut être dans les tours et donc aller vite pour que le moteur soit agréable et sans grognement !

La selle est très confortable pour le [strike]pilote [/strike]conducteur que je suis, je suppose que celle du passager et du même ordre

La moto n’est pas lourde et se manœuvre bien, par contre mes deux pieds ne touchent pas le sol complètement je suis sur le plat des pieds sans doute du à l’écartement de la selle que j’ai trouvée très large. En roulant la moto est très agile et stable elle ne bouge pas garde le cap dans les virages . Sa suspension est de premier ordre, pourtant je n’avais pas le modèle avec les suspensions électroniques. Les ralentisseurs qui peuplent nos traversées de villages se passent sans que l’on soit ni secoué ni chahuté juste un petit rebond quasiment imperceptible j’ai tenté de passer sans ralentir vers les 50km/h (je sais c’est pas bien) et c’est passé sans avoir à subir de coups de raquette de saut ou de retour dans la direction ! Chapeau ! Une vraie réussite ces suspensions qui, combiné à une position de conduite peu fatigante, doit permettre d’enquiller des bornes sans problèmes, à condition qu’il n’y est pas trop de virages ou rond-points car là le moteur va cogner.

Côté freinage rien à dire ça freine fort et bien sans que la moto ne se désunisse par contre le frein arrière m’a paru assez inefficace, la moto ne ralentissait pas sur le frein arrière !

Je n’ai pas accroché avec la moto je ne sais pas quoi dire il me semblait que c’était la moto qui décidait pas moi, trop sportive pour moi en fait je n’ai pas aimé devoir être dans les tours et faire crier le moteur, couple trop faible à bas régime, manque de souplesse du moteur, alors que que sur la Yamaha Super-T un bi de 1200 comme la Caponord au contraire j’avais trouvé le moteur  souple onctueux.

Le look lui est vraiment de haute tenue vue de face elle est craquante aussi bien en code (les deux feux allumés)

Ou en phare ou seul le feu central fonctionne, je suis moins fan

Enfin cela m’a permis de faire un petit tour au dessus de Villefranche avec une halte à Blacenet devant la belle mairie.

Donc ça c’est fait je ne l’avais pas essayé je sais maintenant, je peux la retirer d’une hypothétique liste de choix sans regret. Ce n’est pas le type de moto qu’il me faut.

Comparativement je me suis senti plus à l’aise sur le Crosstourer qui lui rend plus de 30 kilos, version DCT, et sur la Crossrunner qui a un poids comparable à la Caponord !

Essai de la Crossrunner 2015

Hé bien, au lever un matin de bonne heure , c’est à  dire 9h30 – 10h00 environ, je regarde le soleil à travers mes paupières lourdes et  mon cerveau m’informe 1/4h plus tard que le soleil est encore là et que vu la date ce sont des occasions à ne pas rater !

Donc comme hier nous avons fait à peu prés 250 km là j’appelle mon concessionnaire de Péronas qui a mis en vente une  Crossrunner 2015

Aussitôt dit aussitôt fait enfin presque, vu l’heure matinale à laquelle je me suis levé je ne peux rater ma sieste sinon je tiendrais pas la journée, donc repas puis sieste départ vers 14h00 arrivée tranquillou vers 15h00.

La moto m’attendait !

Quelques mots d’explication notamment sur le shifter dont elle est équipée, il permet de monter les vitesses sans débrayer mais pas de les rétrograder, bien sûr au départ c’est classiquement embrayage et première !

La selle est en position haute ( 835mm) mais peut être rabaissée si nécessaire à 815 mm. Le réservoir est assez gros, il contient 20 l une capacité rare de nos jours, la largeur de selle qui en découle est donc plutôt large. J’enjambe très facilement la moto, mais mes deux pieds ne reposent pas complètement à plat comme sur la NC qui est d’une hauteur de selle (830mm) pourtant comparable. Le plat de mes deux pieds touchent le sol mais pas les deux talons en même temps !

La moto lors de ma séance photo

Je la trouve très belle cette moto, j’aime la face avant avec les deux phares allumés, mais j’y reviendrai plus loin.
Donc à l’arrêt la moto est légère, mais mes deux pieds ne touchent pas le sol totalement !
Débrayage, et là la poignée est extrêmement douce, sans effort le rappel en position ne tire pas sur les doigts, pas mal du tout comme sensation. Pression pour enclencher la première, tiens pas senti de résistance l’ai-je bien mise ???  Coup d’œil  au tableau de bord ha oui un 1 majuscule s’affiche, donc premier constat un embrayage d’une douceur que je n’avais jamais rencontrée jusque là, une boite si précise que tu sens à peine l’enclenchement, trop même car si tu ne fais pas attention tu ne sais pas si tu as bien passé la vitesse !

Mais ne boudons pas notre plaisir un boite très précise et un embrayage très doux et progressif. Lors du relâchement pas de pression excessive la moto s’ébranle doucement ! D’ailleurs dire s’ébranle n’est vraiment pas le terme approprié je dirais glisse doucement ! Car la toute première impression qui vient à l’esprit dès qu’elle roule c’est douceur et confort !

Douceur des commandes jamais dures ni brutales et confort général des suspensions et de la selle, c’est aussi la première moto avec laquelle je roule où la selle est vraiment extra-confortable dès les premiers tours de roues, un moelleux ferme qui encaisse toutes les imperfections de la route mais sans mollesse ; je ne sais pas comment ils ont fait, mais je n’ai jamais eu cette sensation auparavant ! Et cela ne se sent que quand la moto roule !

Étonnant vraiment étonnant et surprenant !

La position de conduite est le buste très droit, la hauteur de guidon est juste pile poil ce qu’il faut, à peu près celle de ma NC avec ses réhausses de 25 mm. Par contre, je trouve que les repose-pieds pilote sont un peu trop haut : j’ai les jambes un peu pliées, donc le rabaissement de la selle optionnelle renforcerait cette position et serait fatigante sur long parcours !

Bref on continue à rouler au départ dans la circulation d’une ville péri-urbaine (Péronas est la banlieue immédiate de Bourg-en-Bresse) avec un hyper Carrefour à 200 m !! Donc y a de la voiture au départ, ce qui permet de tester l’équilibre général de la moto aux faibles vitesses et sa maniabilité en agglomération !
Rien à dire la souplesse des commandes ne fait pas de l’exercice urbain une corvée intenable, l’équilibre de la moto est bon et le poids ne se fait pas sentir elle n’embarque pas aux petites vitesses et reste sur sa ligne quand on roule au pas !

Tout bon jusqu’à présent voyons un peu plus loin, les routes se dégagent et on traverse des sous-bois que les rayons de soleil zèbrent de tâches lumineuses ! Très joli coin que je ne connaissais pas.

Alors essayons ce fameux shifter, une petite route bien dégagée j’accélère (un peu seulement rassurez-vous) 50km/h 3000t/mn en 3 je garde les mains sur le guidon, poignée des gaz maintenue dans sa position,  et d’un coup de pied hop la 4, hop la 5 !! Pas mal cela génère plus d’à coups que la boite DCT mais beaucoup moins qu’un passage manuel où il faut couper les gaz, débrayer, passer la vitesse, ré-embrayer en accélérant ! Assez bluffant même, j’ai  essayer rétrogradage comme ça,  hé bien cela a marché mais pas à chaque fois, le système n’est pas prévu pour dixit mon concessionnaire ! En tout  cas la montée des vitesses à la volée avec juste un petit à-coups c’est sympa comme tout et permet d’accélérer sans perturber la moto ni le passager éventuel.

A l’allure à laquelle je roulais (en dessous des 6000t/mn) le système Honda VTEC ne se déclenche pas mais le moteur est souple il reprend bien à 2000 t/mn en seconde, on peut rester en 4ème 80 % du temps la moto reprenant sans difficulté (mais sans reprise canon hein) et sans hoqueter jusqu’à 40 km/h.

Tiens une belle ligne droite dégagée, si j’essayais le VTEC me dis-je, donc faut passer les 6 000 t/mn ; je rentre une vitesse et accélère, le barregraphe du compte tour passe le chiffre 6 et là, oups la moto part comme une balle, p****n elle accélère dans un bruit de moteur qui fait vibrer tout le corps, ho M***e je suis déjà à cette vitesse là et un virage qui arrive sur moi plus vite que je ne l’aurais souhaité !!!  Je freine, comme avec la NC de la pédale, et…. rien ou si peu zut c’est vrai il n’y a plus de frein couplé sur la Crossrunner, vite la poignée avant et là on m’avait dit qu’elle freinait bien mais là pardon, décélération brusque sans que la fourche ne plonge trop, pas trop d’appui sur les bras donc, la moto reste en ligne imperturbable et moi je lâche tout et appuie sur les repose-pied intérieurs et hop elle a tourné d’un coup je ré accélère et de nouveau une fois la barre des 6000 franchie elle bondit de nouveau.

Génial !!

Un voiture devant moi un petit bout de ligne droite dégagée je descends 2 vitesses et hop doublée à peine le temps de faire ouf je remonte une vitesse sans lâcher la poignée des gaz et la moto revient  à un régime et des allures plus en conformité au code de la route !

Et sans se désunir sans bouger d’un poil !! Une excellente machine !!

Un détail aussi le tableau de bord numérique est noir et les lettres dorées ça fait bizarre au début mais surprenant en plein soleil il est plus lisible qu’à l’ombre

En plein soleil

A l’ombre (de ma tête)

La moto est belle dans on ensemble

En code les clignos restent allumés en permanence donnant une signature visuelle de loin à la moto
A signaler qu’ils s’éteignent tous seuls et que l’on n’a pas besoin de ré appuyer sur le bouton, efficace et étonnant !

De face en plein phare, des  éclairages  LED.

Le mono bras la signature des VFR, magnifique

Le réglage de la suspension arrière se fait grâce à une molette situé derrière les repose-pieds passagers.

De l’autre côte on voit bien le monobras et le pot Akra (perso bof)

Après cette intermède photo il a fallu rentrer et rendre la moto !

Honnêtement cette moto m’a plu, belle gueule, bien équipée, extrêmement confortable, un moteur sympa et joueur quand on veut, prix d’occasion abordable, mais il me manque la boite DCT.

Nous avons discuté un long moment avec le concessionnaire Honda (qui fait aussi de la compétition localement) il est d’accord avec moi, pour lui la boite DCT c’est la vraie évolution des dernières années. Mais le moteur de la VFR n’est pas compatible avec l’architecture de la boite DCT actuelle, les choses pouvant évoluer plutôt de ce côté que de celui du moteur d’après lui.

Dernière infos, Honda France a convoqué ses concessionnaires le 13 janvier pour participer à une journée essai presse de l’Africa Twin et ils devraient pourvoir rentrer avec , donc essai possible (selon la météo) courant janvier, ensuite je me déciderai.

Il serait même d’accord pour voir avec moi comment améliorer ma NC si je la gardais en faisant les opérations nécessaires, voire tester des solutions pour la fourche notamment !