Vol en pendulaire: Saison 2

Mon dernier vol en avril 2018 c’est déroulé dans le cadre d’une formation au pilotage en pendulaire classique devant aboutir, au bout d’un temps nécessaire, à l’obtention du brevet de pilotage de pendulaire, catégorie 3 des ULM.

Ce cadre impliquait, bien évidemment, un apprentissage et une mise en pratique des éléments essentiels devant assurer ma sécurité et me permettre d’évoluer seul à bord au cours d’une étape cruciale que l’on appelle le “lâché”. Pour l’instructeur et l’élève-pilote cela se traduit par des répétitions d’actions pour acquérir des automatismes indispensable au lâché en toute sécurité. C’est une phase rébarbative mais incontournable dans l’objectif du brevet et dans cet objectif on enchaine à plus soif ce que l’on nomme des tours de piste. Décollé et atterrir durant 40 à 45mn de suite et en créant des situations dites “critiques” pour amener l’élève-pilote à les assimiler et à réagir en conséquence!

Or au cours de la dernière séance (6 avril 2018) je me suis trouvé complétement désemparé et tétanisé devant une situation un peu critique face à laquelle je savais quoi faire mais sans pouvoir le faire! A l’issue de ce vol j’ai senti le besoin de faire le point sur ma motivation et la suite que je devais donner, ou pas, à ma formation telle qu’elle se déroulait.

La première question à laquelle je devais répondre était: est-ce que j’avais envie de voler? La réponse était bien sur oui et cela depuis que je suis môme et ce que j’avais vécu adolescent en vol à voile était gravé profondément dans ma mémoire comme des instants les plus agréables.

Ensuite est-ce que j’avais envie de continuer les vols dans le cadre actuel? La réponse était tout aussi nette dans ma tête, non je n’y prenais plus de plaisir, au contraire cela devenait de plus en plus source de stress. L’apprentissage répétitif ne m’amenait pas de plaisir et à mon âge j’étais venu m’inscrire pour éprouver du plaisir à voler!

Enfin est-ce que courir après le brevet était mon objectif? Si au début, comme tout un chacun, l’idée de voler seul était bien celle qui me motivait il était devenu clair, pour moi, que payer pour avoir du stress n’était pas la solution à l’évidence!

Alors quelle alternative à part cesser de voler?

Je me suis entretenu avec mes instructeurs en tête-à-tête. Samir puis Pierre-Jean qui ont bien compris ma réflexion et Samir m’a proposé de voler pour voler avec un instructeur évidemment. La proposition était simplement d’abandonner l’objectif du Brevet et les leçons qui vont avec pour prendre un forfait de vol et d’aller en balade avec eux autour du terrain ou plus loin si l’occasion se présente et si j’en ai envie!

Je revenais à ma notion de plaisir pour le plaisir, voler pour mon loisir, certes accompagné et pas seul, mais c’est aussi agréable de partager avec quelqu’un le plaisir du vol et ensuite, pour moi, c’est rassurant. En faisant un bilan je devais de toute façon prévoir des engagements financiers pour continuer à voler après le brevet éventuel.

J’ai donc accepté leur suggestion de revenir voler pour mon seul plaisir sans objectif déterminé et ensuite on verra comment les choses évolueront peu importe en tout cas l’objectif est clairement le plaisir et exclusivement le plaisir!

Donc, comme certains amis du forum Delta Air ( Delta Air Forum des pendulaires ) me l’ont suggéré j’entame la saison 2 des vols à Pizay sans autre objectif que de m’envoyer en l’air au sens littéral du terme!!

Bienvenu dans la Saison 2 de mes péripéties “pendulistiques”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.