Formation pendulaire: 25ème vol

10 novembre 2017 à 10h30

Le temps est gris, 6° ce matin à 8h00 et selon la météo le point de rosée est à 1°. le point de rosée est la température à laquelle la condensation de l’eau contenu dans l’atmosphère se réalise. Cette information est importante car un des problèmes qui peut survenir à un moteur à carburateurs comme ceux de nos ULM est le givrage. Pour qu’il y ait givrage il faut de l’eau et donc il faut savoir à quelle température on va trouver de l’eau sous forme de gouttelettes . Aujourd’hui il faut éviter de monter au-delà de 1 000m d’altitude celle à laquelle la température atteint 1°. Pour la machine école que nous utilisons le problème est un peu différent puisqu’elle est motorisée avec un moteur 2 temps qui a besoin d’huile mélangée à l’essence, l’huile ne gèle pas au température de l’eau elle retarde le phénomène mais il ne disparaît pas pour autant !

Pour être précis j’ai rajouté en commentaire des précisions que des intervenants sur les forums aéronautiques m’ont données.

Je rajoute un diagramme trouvé sur le site ULM Actualités.

Sur les 4 temps Rotax, un réchauffeur de carburateur est monté de série et fonctionne sur le circuit de refroidissement en permanence.

J’ai eu ces informations ce matin en posant la question à Pierre-Jean sur le givrage et nos conditions de vol.

Bref nous pouvons voler surtout, en ce qui me concerne, pour faire des tours de piste.

J’ai essayé d’innover ce matin sur le plan enregistrement vidéo en essayant de joindre les échanges que nous avons en vol avec PJ, ou plus exactement les conseils qu’ils me prodiguent.

J’espère que cela vous plaira du coup la vidéo est un peu plus longue que d’habitude et mon compte-rendu plus court.

J’attends vos remarques et suggestions.

 

Une réflexion sur « Formation pendulaire: 25ème vol »

  1. Un participant à un des forums aéronautiques m’a donné les précisons suivantes sur le givrage carburateur. J’ai trouvé qu’il fallait vous en faire part pour être précis sur le sujet.

    Belle vidéo, mais juste une petite confusion sur ton blog : Point de Rosée et point de givrage…. Tu peux atteindre la température du point de rosée sans être dans les conditions du givrage…..Pas pareil….Par contre, dans tous les cas, dès que tu descends autour de 5° tu risques le givrage.. plus tu es près du point de rosée…
    Le point de rosée te donne plus une indication de saturation de l’air, donc de risque de brouillard par exemple…Et si en plus il fait froid…de brouillard givrant…
    A l’inverse, tu peux avoir un beau ciel clair et une T° du point de rosée élevée et voir tes carbu givrer, juste parce qu’il fait froid ensuite, tu as des effets “mécaniques” par exemple, réduire la puissance et se mettre en descente suffit à faire givrer tes carbus si tu es dans la “zone” de T°”… C’est pourquoi, tu mets la réchauffe carbu en préventif en approche et pas forcément en vol linéaire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.