Formation pendulaire: 13ème vol

Mardi 23 août 2017 19h00

Cette semaine j’ai deux rendez-vous mais le soir à 19h00, cela va changer un peu des derniers vols matinaux!

Temps superbe aujourd’hui pas un nuage, peu de vent au sol et température agréable et nous le constaterons même au-dessus du sol.

Tour de piste: c’est la leçon du jour. Apprendre, maitriser, et réaliser quasi instinctivement décollage, approche et atterrissage est indispensable et nécessite un entrainement régulier et constant! Un peu comme le passage du lent lors du permis A, moto.

Ce n’est pas forcément le plus plaisant, surtout en les faisant les uns à la suite des autres mais c’est indispensable pour voler en sécurité par la suite! J’ai bien conscience des difficultés que je rencontre sur ce type d’exercice et je ne rechigne pas à en faire et refaire jusqu’à ce que je me sente totalement à l’aise avec ces phases de vol essentiels que sont le départ et le retour!

Le temps est quasi idéal, peu de vent, peu voire pas du tout de turbulences ce soir! Donc on y va, après la visite pré-vol au cours de laquelle je constate qu’un écrou a un léger jeu que Pierre-Jean va de suite remettre au pas (de vis bien sur).

Décollage, avec toujours mon problème de palier de prise de vitesse, là j’y vais franchement et un peu tôt les roues se reposent au sol! Ma montée sera pas mal je réussis à garder le pendulaire dans l’axe de la piste et je gère pas trop mal le régime moteur.

La montée après le décollage n’est pas trop mal je reste assez bien dans l’axe de piste par contre le palier de prise de vitesse ce n’est pas encore ça!

Virage pour prendre la vent arrière, je trouve mieux mes repères que les fois précédentes en tout cas je me rends compte, seul, quand je ne suis pas sur la parallèle à la piste!

Lors d’un passage je vais laisser monter la machine au-delà des 1400 pieds habituels, régime moteur trop haut sans m’en rendre compte. PJ derrière ne dit rien, au moment de prendre mon virage je constate que j’ai 200 pieds de trop, je décide de prolonger ma branche plus loin que d’habitude pour perdre ces 200 pieds, néanmoins je ne la prolongerais pas suffisamment et je me poserais long.

 

Ce soir je serais beaucoup plus long que les fois précédentes ou j’avais tendance à me poser à l’entrée de piste.

Le dernier atterrissage en branche vent arrière un autogire en finale va m’obliger à la prolonger en palier très au-delà de mes habitudes et de mes repères. Presque une descente en ligne comme un 3 axes, là aussi je mettrais le moteur au ralenti un poil trop tôt, m’obligeant à remettre du gaz pour me mettre en palier.

Bonne soirée mais leçon au cours de laquelle je n’arrivais pas à me situer entre quelques progrès et d’autres parties ou je ne suis pas encore arrivé à comprendre l’ensemble de la phase de pilotage!

La vidéo a marché sauf que la batterie n’a pas tenu, j’avais oublié de la recharger sans doute ou confondu avec celle de mes petits-fils, bref vous avez échappé à une énième vidéo en vol sans intérêt mais j’en ai extrait les photos que vous voyez ici.

La vidéo je me la garde pour moi! Veinard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *