Formation pendulaire 10ème vol

Aujourd’hui 18 août 2017 c’est mon 10éme vol et au total 5h58mn.
C’est un chiffre rond en terme de nombre de vol et de temps de vol. Ces chiffres montrent tout le travail que j’ai encore à faire mais aussi ce que j’ai acquis ou ce qui m’en semble.
Ce matin temps idéal, pas trop chaud, pas de vent pas encore de convection, on va donc faire des tours de piste, ça tombe bien car j’ai des progrès à faire dans ce domaine.
Mais commençons par le plus important JE N’AI PAS EU DE PROBLÈMES DE CAMÉRA AUJOURD’HUI. Je vous jure incroyable n’est ce pas en tout cas je remercie tout ceux qui on fait brûler des cierges pour moi, fait des incantations vaudous ou invoquez les dieux celtes ou africains bref merci à tous ceux qui ont participer au désenvoûtement caméresque!
La vidéo à suivre elle est en cours de montage, mais elle sera courte car peu significative, décollage, tour de piste, atterrissage et on recommence.
Alors qu’est-ce que je peux dire de mon 10éme vol?
D’abord deux sentiments contradictoires à la fois l’impression de progresser et en même temps de stagner voire régresser. Regardons ça de plus près selon les phases de vol.
Le décollage, 3 décollages ce matin je sais que j’ai un problème avec le palier d’accélération et le maintien de l’axe de piste en montée (la vidéo est assez claire sur ce point). Pour le palier d’accélération il me semble que je me suis amélioré j’ai des mouvements moins amples lors du décollage et je maintiens le palier d’accélération de façon pas trop bizarre, mes mouvements sont plus mesurés. La montée aussi me semble-t’il est meilleure je conserve le cap plus facilement. Mais ensuite je suis un peu trop tendu sur la barre et je secoue un peu trop la machine pour garder un cap. C’est à dire que mes sorties de rectification de cap sont trop prolongées et m’amène à devoir corriger dans l’autre sens pas encore pris la totale mesure de l’inertie du Skypper.
La gestion moteur s’améliore je maintient assez bien le régime moteur en montée, en palier et ceux sans trop me référer au compte-tour que je consulte quand même pour savoir si mon appréciation est confirmée par l’instrument.
Ensuite la branche vent arrière, là je suis moins à l’aise, je n’arrive pas encore à bien me positionner parallèlement à la piste, par contre mes virages à 180° ont été mieux maîtrisé avec une sortie anticipée sans besoin de correction! Pierre-Jean doit me ramener sur la branche vent arrière quasi systématiquement comme le montre la vidéo.
Dernier virage pour la prise de terrain pas trop mal mais encore pas pile poil dans l’axe et souvent trop court, PJ remettant des gaz au 2ème attéro pour rallonger un peu la distance. La prise de terrain en elle-même ne me pose pas trop de problème je refuse le sol à la machine progressivement sans forcer.
Lors du débriefing avec Pierre-Jean je lui fait part de mon sentiment il tempère mon impression en me disant que les exigences de l’instructeur ont augmenté avec les progrès de l’élève et ce que je peux considérer comme une stagnation voire un recul peut venir de là.
Ça flatte mon ego et me rassure
De toute façon je prends trop de plaisir pour faire la fine bouche et après 6h de vol en tout j’ai encore ÉNORMÉMENT de choses à apprendre!
Samedi 8h30 11éme vol!

La vidéo juste pour moi et me souvenir par la suite car une série de décollage et atterrissage sans grand intérêt pour autrui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *