Algo essaie la Honda CB500x

Ce matin j’ai amené ma moto à la révision annuelle.
Le concessionnaire m’a mis à dispo une moto de “courtoisie” une CB500X d’à peine 650km.

J’ai roulé sur le chemin du retour que je connais bien et je peux donner mes impressions sur cette moto et la comparer à la NC700X, DCT, C-ABS.

Le gabarit de la moto est plus réduit que la NC je l’enfourche sans problème et mes deux pieds touchent le sol sans difficultés. La contre partie c’est que j’ai les jambes plus pliées que sur la NC! La selle est confortable et me rappelle celle de la crossrunner.

L’embrayage me semble un peu dur, mais je n’ai plus l’habitude donc pas de point de comparaison pertinent.
Moteur souple qui prend bien les tours, sur le parcours de retour je suis resté la plupart du temps en 4 et en 5. La moto semble légère (elle l’est effectivement) mais la différence avec la NC n’est pas dans les proportions des poids affichés. Le moteur est plus vertical sur la CB d’ou un CG un peu plus haut.

Le compteur est lisible mais il manque l’indicateur de rapport engagé et au stop ou à l’entrée d’un village c’est bien sympa de savoir sur quel rapport on se présente, cela évite de redémarrer en seconde et de caler au milieu de la route!

Le freinage n’est pas couplé, le frein arrière est totalement inexistant et l’avant est plutôt “brutal” pour ce type de moto s’entend.

La selle est longue et assez spacieuse y compris pour un passager qui bénéficiera de repose pieds en caoutchouc dans la masse.

Mais au bout du retour je me dis que la boite DCT c’est quand même un progrès important, en roulant avec la CB à chaque virage ou intersection je me demandais sur quel rapport j’étais, le changement de vitesse mécanique me semble archaïque à notre époque après l’expérience du DCT.

Je pensais: mais qu’est-ce que je fais à me fatiguer la main gauche, chercher mes vitesses, le point mort, faire glisser l’embrayage pour repartir sans caler et encore j’étais sur une route sinueuse mais plate et seul sans passagère ni bagages!
Le confort, la liberté d’esprit, l’efficacité de la boite DCT remplace largement les “avantages” d’une moto classique même plus puissante.

En roulant je me disais que je ne me vois plus revenir à une boite méca, changer de vitesse avec la poignée à chaque virage et sortie d’épingles alors que la boite DCT le fait parfaitement et sans risque de caler au mauvais moment.

La liberté d’esprit qu’elle donne compense les limites de la moto en terme de puissance de plus maintenant il y a deux autres modèles pour monter en cv éventuellement avec la Crosstourer et l’Africa Twin!

Plus j’essaie de motos à boite méca plus j’en reviens encore plus convaincu par la boite DCT.

 

Bon cet après-midi retour pour aller chercher ma NC juste avant la pluie et l’orage annoncé!

La CB500

CB500X

810mm de hauteur de selle, 196kg tous pleins faits! 35kw (45cv) 43Nm de couple.

Moto vive, le moteur monte facilement dans les tours sans inertie, boite agréable sans faux points mort, le point mort lui se trouve facilement et sans accrochage.

Embrayage ferme et la poignée n’est pas réglable, bonne protection mais bruyante au vent, le moteur lui est silencieux même en accélération!

Pour rouler solo sur nos petites routes Beaujolaises elle serait tout à fait adaptée.

Paradoxe elle est sans doute moins adaptée au duo que la NC, mais les repose-pieds passager sont construits dans un bloc de caoutchouc plus sympa que ceux d’origine en alu de la NC.

Une réflexion sur « Algo essaie la Honda CB500x »

  1. Et oui, moi je cherchais une moto éco, fiable, esthétique, avec ABS, facile à conduire ( 70 ans !) , à l’entretien “sommaire” pouvant être fait perso, vive mais non sportive, une moto pour le voyage et la balade et j’ai, après bien des lectures, fait un arrêt sur cette CB 500 X, que la presse italienne a reconnu d’emblée comme un bel outil polyvalent. Après on peut vouloir une boîte DCT, un gros gabarit, une puissance mordante ( attention le retrait PC!) , un échappement à trafiquer etc… tout ce qui n’était pas dans ma recherche ! Et puis, belle envolée en solo, Italie(Venise), Slovénie, Croatie, Albanie ( pas grand monde en moto dans ce pays), Grèce et Turquie! La moto a rempli sa mission et au final, conso moyenne de 3,5 l. Je garde cette moto et n’ai pas regretté mon choix .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *