Petite balade en Haut Beaujolais de Chateauneuf à Avenas

Le temps était à l’été et comme la semaine prochaine nous serons à Paris il fallait en profiter.

Allez hop sur la moto pour une petite virée.

A Chateauneuf entre La Clayette et Charlieu un joli château


Un panorama déjà vu par certains non???

Et le Mont Blanc à l’horizon

Notre parcours
http://adventures.garmin.com/fr-FR/by/algo/chateauneuf-avenas/

Algo essaie la Honda CB500x

Ce matin j’ai amené ma moto à la révision annuelle.
Le concessionnaire m’a mis à dispo une moto de “courtoisie” une CB500X d’à peine 650km.

J’ai roulé sur le chemin du retour que je connais bien et je peux donner mes impressions sur cette moto et la comparer à la NC700X, DCT, C-ABS.

Le gabarit de la moto est plus réduit que la NC je l’enfourche sans problème et mes deux pieds touchent le sol sans difficultés. La contre partie c’est que j’ai les jambes plus pliées que sur la NC! La selle est confortable et me rappelle celle de la crossrunner.

L’embrayage me semble un peu dur, mais je n’ai plus l’habitude donc pas de point de comparaison pertinent.
Moteur souple qui prend bien les tours, sur le parcours de retour je suis resté la plupart du temps en 4 et en 5. La moto semble légère (elle l’est effectivement) mais la différence avec la NC n’est pas dans les proportions des poids affichés. Le moteur est plus vertical sur la CB d’ou un CG un peu plus haut.

Le compteur est lisible mais il manque l’indicateur de rapport engagé et au stop ou à l’entrée d’un village c’est bien sympa de savoir sur quel rapport on se présente, cela évite de redémarrer en seconde et de caler au milieu de la route!

Le freinage n’est pas couplé, le frein arrière est totalement inexistant et l’avant est plutôt “brutal” pour ce type de moto s’entend.

La selle est longue et assez spacieuse y compris pour un passager qui bénéficiera de repose pieds en caoutchouc dans la masse.

Mais au bout du retour je me dis que la boite DCT c’est quand même un progrès important, en roulant avec la CB à chaque virage ou intersection je me demandais sur quel rapport j’étais, le changement de vitesse mécanique me semble archaïque à notre époque après l’expérience du DCT.

Je pensais: mais qu’est-ce que je fais à me fatiguer la main gauche, chercher mes vitesses, le point mort, faire glisser l’embrayage pour repartir sans caler et encore j’étais sur une route sinueuse mais plate et seul sans passagère ni bagages!
Le confort, la liberté d’esprit, l’efficacité de la boite DCT remplace largement les “avantages” d’une moto classique même plus puissante.

En roulant je me disais que je ne me vois plus revenir à une boite méca, changer de vitesse avec la poignée à chaque virage et sortie d’épingles alors que la boite DCT le fait parfaitement et sans risque de caler au mauvais moment.

La liberté d’esprit qu’elle donne compense les limites de la moto en terme de puissance de plus maintenant il y a deux autres modèles pour monter en cv éventuellement avec la Crosstourer et l’Africa Twin!

Plus j’essaie de motos à boite méca plus j’en reviens encore plus convaincu par la boite DCT.

 

Bon cet après-midi retour pour aller chercher ma NC juste avant la pluie et l’orage annoncé!

La CB500

CB500X

810mm de hauteur de selle, 196kg tous pleins faits! 35kw (45cv) 43Nm de couple.

Moto vive, le moteur monte facilement dans les tours sans inertie, boite agréable sans faux points mort, le point mort lui se trouve facilement et sans accrochage.

Embrayage ferme et la poignée n’est pas réglable, bonne protection mais bruyante au vent, le moteur lui est silencieux même en accélération!

Pour rouler solo sur nos petites routes Beaujolaises elle serait tout à fait adaptée.

Paradoxe elle est sans doute moins adaptée au duo que la NC, mais les repose-pieds passager sont construits dans un bloc de caoutchouc plus sympa que ceux d’origine en alu de la NC.

CB500X rapide essai (non illustré)

Ce matin, de fin mai 2016, j’ai amené ma moto à la révision annuelle.
Le concessionnaire m’a mis à dispo une moto de “courtoisie” une CB500X d’à peine 650km.

J’ai roulé sur le chemin du retour que je connais bien et je peux donner mes impressions sur cette moto et la comparer à la NC700X, DCT, C-ABS.

Le gabarit de la moto est plus réduit que la NC je l’enfourche sans problème et mes deux pieds touchent le sol sans difficultés. La contre partie c’est que j’ai les jambes plus pliées que sur la NC! La selle est confortable et me rappelle celle de la crossrunner.

L’embrayage me semble un peu dur, mais je n’ai plus l’habitude donc pas de point de comparaison pertinent.
Moteur souple qui prend bien les tours, sur le parcours de retour je suis resté la plupart du temps en 4 et en 5. La moto semble légère (elle l’est effectivement) mais la différence avec la NC n’est pas dans les proportions des poids affichés. Le moteur est plus vertical sur la CB d’ou un CG un peu plus haut.

Le compteur est lisible mais il manque l’indicateur de rapport engagé et au stop ou à l’entrée d’un village c’est bien sympa de savoir sur quel rapport on se présente, cela évite de redémarrer en seconde et de caler au milieu de la route!

Le freinage n’est pas couplé, le frein arrière est totalement inexistant et l’avant est plutôt “brutal” pour ce type de moto s’entend.

La selle est longue et assez spacieuse y compris pour un passager qui bénéficiera de repose pieds en caoutchouc dans la masse.

Mais au bout du retour je me dis que la boite DCT c’est quand même un progrès important, en roulant avec la CB à chaque virage ou intersection je me demandais sur quel rapport j’étais, le changement de vitesse mécanique me semble archaïque à notre époque après l’expérience du DCT.

Je pensais: mais qu’est-ce que je fais à me fatiguer la main gauche, chercher mes vitesses, le point mort, faire glisser l’embrayage pour repartir sans caler et encore j’étais sur une route sinueuse mais plate et seul sans passagère ni bagages!
Le confort, la liberté d’esprit, l’efficacité de la boite DCT remplace largement les “avantages” d’une moto classique même plus puissante.

En roulant je me disais que je ne me vois plus revenir à une boite méca, changer de vitesse avec la poignée à chaque virage et sortie d’épingles alors que la boite DCT le fait parfaitement et sans risque de caler au mauvais moment.

La liberté d’esprit qu’elle donne compense les limites de la moto en terme de puissance de plus maintenant il y a deux autres modèles pour monter en cv éventuellement avec la Crosstourer et l’Africa Twin!

Plus j’essaie de motos à boite méca plus j’en reviens encore plus convaincu par la boite DCT.

Bon cet après-midi retour pour aller chercher ma NC juste avant la pluie et l’orage annoncé!

La CB500

810mm de hauteur de selle, 196kg tous pleins faits! 35kw (45cv) 43Nm de couple.

Moto vive, le moteur monte facilement dans les tours sans inertie, boite agréable sans faux points mort, le point mort lui se trouve facilement et sans accrochage.

Embrayage ferme et la poignée n’est pas réglable, bonne protection mais bruyante au vent, le moteur lui est silencieux même en accélération!

Pour rouler solo sur nos petites routes Beaujolaises elle serait tout à fait adaptée.

Paradoxe elle est sans doute moins adaptée au duo que la NC, mais les repose-pieds passager sont construits dans un bloc de caoutchouc plus sympa que ceux d’origine en alu de la NC.

Petit bilan sur la moto après notre virée alpine

J’ai eu aussi confirmation que je ne suis définitivement pas un pilote de moto!

J’ai été doublé souvent et par tous types de motos y compris dans les lacets dans les Bauges. Mais je suis arrivé tout comme eux en haut et j’ai pu admirer le paysage aussi ! :afro:

Par contre la boite DCT est vraiment un truc adapté à ma façon de conduire avec même quelques surprises inattendues.

A la sortie d’Aix je me trouve à un feu rouge à côté d’une KTM 1290 Adventure, ils sont comme nous deux sur la moto avec bageries complètes.

Au feu vert je démarre comme d’habitude et je me retrouve devant pendant une courte distance ! Le gars me colle et me double nerveusement !! Ensuite je ne l’ai plus vu, comme quoi la boite DCT ça peut énerver….les autres ! :Délire: :afro:

Petit bilan sur la moto (tiens au fait faudrait que je la lave)

Elle a fait le travail sans problème, compte tenu de mes capacités personnelles et du poids embarqué.

La seule limite que j’ai trouvée fut sur l’autoroute lors de grandes montées j’ai du revenir en 5 pour relancer la moto.

Sur le reste du parcours le moteur n’a jamais été à la peine et nous a relancé quand il le fallait sans mollesse, le freinage ne nous a posé aucun souci, j’ai utilisé la pédale de frein dans plus de 60% des cas me servant en plus de la poignée que sur les épingles très resserrées en descente sinon freinage couplé et rétrogradage d’un rapport ont suffit.

Seul point un peu moins positif (il faut aussi relativiser) qui confirme mes ressentis précédents, la suspension.

Elle s’enfonce beaucoup quand nous sommes deux et chargés. J’ai trouvé cette fois-ci qu’elle pompait un peu trop en sortie de virage.

Comme on le voit pas grand chose en fait et toujours ce côté pratique du coffre de réservoir qui évite sac et autre polochon en plus des top case et valises.

 

Maintenant va falloir la laver

IMG_20160505_184228

De La Clusaz à Aix les Bains

Le temps était au beau un créneau à ne pas manquer, allez on roule!

Direction les Alpes du Nord plus précisément la Clusaz ou nous ferons étape, ensuite direction le col des Aravis.

Voici le parcours via Garmin Pour le premier jour

http://adventures.garmin.com/fr-FR/by/algo/la-clusaz-les-aravis/#pois-list

Le 2ème jour

Le parcours du 2ème jour

La Clusaz vers Aix les Bains et retour vai le Mont Revard

Merci à Jean-Marc de nous avoir suggéré ce petit détour il en vaut vraiment le coup! :respect: :Yes: :Content: :Amour:

D’ailleurs un repas de la Team au resto du plateau serait une bonne idée non?

Place aux images