Essai de l’Africa Twin (2ème essai)

Hé oui donc, en revenant d’essayer la NC750X DCT modèle 2016, et en faisant part à Guillaume de mon ressenti d’avoir eu l’impression d’essayer la mienne et donc de mon peu d’enthousiasme, non aps du à la mauvaise qualité de la NC750 de 2016 mais on peut d’écart constaté par rapport à un nouvel investissement qui en m’apporterait de fait que peu de choses en plus !
Il admet volontiers que la différence est homéopathique !

Je lui fais part alors que j’envisage d’attendre un an pour voir ce que Honda va nous proposer en modèle DCT une New CBF100 ou New Deauville, il me dit alors qu’Honda France leur a annoncé que les CBF1000 et Deauville seraient retirées du catalogue en 2017 sans avoir d’autres modèles leurs successeurs devant arriver plutôt début 2018 !
Certes comme tout bon commercial il a tendance a mettre en avant ses produits disponibles immédiatement plutôt que laisser un client sur une future vente problématique.
Néanmoins cela est aussi plausible alors je me dit tiens si je ré essayer l’Africa Twin sur mon nouveau petit tracé plus en adéquation avec la moto que celui parcouru la dernière fois, il y même quelques petits chemins de terre à prendre éventuellement !

Donc c’est toujours la même celle que Guillaume à ramener d’Espagne à mi janvier la BBR


Et normal en phare
[

Donc en selle, elle est plus haute c’est vrai je dois lever la jambe plus haut que sur la NC et je me dis qu’avec des valises ce sera pas très simple ! Le concessionnaire à fait installer l’option sélecteur au pied pour permettre à ceux réticent à la boite DCT de s’y habituer mais, pour moi, sortir de la NC il ne m’est d’aucune utilité je n’ai même pas le réflexe de m’en servir sauf au départ pour voir.

Le compteur est complet assez visible mais il n’y avait pas trop de soleil pour permettre d’en tirer une conclusion définitive, il s’inspire de la technologie que j’avais vu sur la Crossrunner et sur cette moto elle m’avait bluffé par son efficacité, donc je lui accorde le bénéfice du doute

Bon allons-y, bien évidemment nous sommes dans un autre monde, là je ne peux pas dire que je me retrouve comme sur ma NC, 1000cm3, 95cv, des suspensions de vrai trail, réglables dans tous les sens fourche et amortisseur et une molette pour la précharge d’accès facile pas à s’écorcher les mains cette fois-ci !

Les suspensions sont très efficaces en terme de confort et de tenue de route, au regard de mes capacités à amener la moto, elle gomment les défauts de la route et notamment passent les « gendarmes couchés » sans faire tressauter la moto et tout son équipage !

Sur ce nouveau tracé j’ai pu vérifier sa capacité à pouvoir prendre les virages, les enchaînements sans inertie ni tendance à embarquer, la selle participe aussi au confort général, sur la NC j’avais ressenti au plus profond de moi-même le retour à une selle Honda comparée à une selle JM Briand, ici rien de tel moelleux et fermeté à confirmer sur une durée plus longue malgré tout !

J’ai essayé les différents mode de la boite DCT
Le mode D :
Avec ce moteur plus puissant il est plus agréable à utiliser que sur la NC le moteur cogne moins, on « souffre » moins à rester en D que sur la NC, le mode S1 laisse les rapports passer un peu plus haut, la position de la poignée des gaz et la vitesse à laquelle on la tourne influent aussi sur le passage des rapports. Les modes suivants S2 et S3 mettant un cran supplémentaire à ce principe sur petites routes le S3 est peu exploitable car on reste dans les tours et vu le bruit du pot cela devient franchement désagréable au bout d’un moment mais assez rapidement en ce qui me concerne !
]

Mais les reprises en S1, 2 ou 3 sont très franches et sans brusquerie cela me convient parfaitement !

Je me suis bien accommodé du S2, mais le D trouve tout son intérêt avec le moteur de l’AT, je pense que c’est celui que j’utiliserais si je devais m’en servir quotidiennement même sur les routes du Beaujolais.

Je n’ai pas essayé le mode manuel.

Le freinage m’a étonné en (très) bien ! L’Africa n’a pas de freinage combiné j’ai relu la notice et pourtant le freinage du seul frein arrière est efficace et assoit la machine en entrée de virage, il est plus efficace seul que le freinage combiné de ma NC700 et si en plus on prend le levier en main alors là freinage garanti mais la machine reste en ligne, pas de basculement sur l’avant en virage elle ne se relève pas et ne bloque pas la direction ! Très bon travail sur ce point là !

La position est plus assise sur une chaise que la NC, les jambes moins pliées et les repose-pieds plus bas et en avant que sur la mienne, seul petit bémol à l’arrêt ils tapent dans les mollets et obligent à écarter les jambes plus que nécessaires par rapport à la hauteur de selle !

Position debout très facile à prendre, et en plus avec la boite DCT pas à se soucier du passage des vitesses. J’ai pris un chemin de campagne terreux et avec des flaques d’eau par endroit je ne me suis même pas fait peur y compris au moment du demi tour arrivé au bout du chemin, la moto braque mieux que ma NC et elle est plus rassurante dans cet exercice.

Bref j’ai été plus emballé que la dernière fois, le parcours choisi plus adapté à la moto sans doute, le passage sur la NC qui m’avait laissé un peu dubitatif en tout cas j’ai apprécié . Le seul point qui me gêne un peu sont les pneus avec chambre ! Autre point qui me pose problème le son !

Je le trouve trop fort et trop présent cela peu incommoder sur long trajet !

Au retour on a causé gros sous et essai en couple.
Il me propose de ma la laisser 1 ou 2 heures avec ma passagère préférée pour se faire vraiment une idée de la moto.

On attend la météo adéquate pour prendre rdv maintenant !

L’essai en duo à lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.